Dreamcast
Genre : Action / Plateforme
Développeur : Sonic Team US
Editeur : Sega
Distributeur : Sega
21 décembre 2000
14 novembre 2000
9 mars 2001
Aussi sur : XBLA, PSN
Maria_R
24.11.2005
Voici un jeu qui s'est attiré bien des foudres de toutes parts. Des fans plutôt conservateurs, qui aimaient mieux le côté old school de Sonic Adventure1, et des nouveaux fans (et des boulets malheureusement) qui n'avaient d'yeux que pour le mystérieux hérisson noir nommé Shadow (ou Chat d'eau pour les intimes :))

Voici un digne succéceur au premier chapitre de ''L'aventure de Sonic'' entâmé sur la mythique Dreamcast en 1998.

Passons l'histoire s'il vous plaît. Je dois avouer que tous les tics que je trouvais énervants dans les dialogues de Sonic Adventure1, tels les voix parfois un peu monotones et les machoires des personnages qui s'accordaient mal aux paroles, ont été revus et corrigés (pour la plupart en tout cas).

Maintenant passons aux niveaux. Chaque personnage peut avoir un niveau dans un environnement semblable, mais le niveau sera réglé selon sa spécialité (la chasse au trésor pour Knuckles et Rouge, le tir pour Tails et Eggman et la vitesse folle pour Shadow et Sonic). Les niveaux sont très intéressants, les concepteurs ont su mettre en valeurs les aptitudes des différents personnages.

Du point de vue graphique, SA2 est irréprochables. Les personnages sont magnifiques et sont expressifs dans les dialogues. Les textures et les éclairages sont bien rendus, on est transporté dans toute cette splendeur.

Quant aux différentes musiques, bien que certaines soient franchement énervantes (en particulier les niveaux de Tails), on ne peut qu'être charmé par certaines (celles des niveaux de Sonic sont très bonnes).

Malgré des caméras toujours aussi maniables (ironie) on peut dire que le gamelplay est agréable et que les persos sont facilement manipulables.

Quant à la fin si controversée (dont je ne donnerai aucun détail afin de ne pas vous gâcher la surprise), elle m'a beaucoup touchée, et sans vouloir paraître un peu folle, j'y ai vu un message très philosophique.

Le jeu idéal pour laisser la Dreamcast partir vers le paradis des consoles.