Dreamcast
Genre : Action / Plateforme
Développeur : Sonic Team US
Editeur : Sega
Distributeur : Sega
21 décembre 2000
14 novembre 2000
9 mars 2001
Aussi sur : XBLA, PSN
EiTorpedojager
29.12.2005
Sonic adventure 2 marque un tournant dans les jeux Sonic sur beaucoup de points, pour le meilleur et pour le pire.

Bon. Pour commencer par les critères habituels de notation.
Les graphismes étaient assez bien travaillés, le jeu est un beau jeu Dreamcast. Ils sont globalement au-dessus de Sonic Adventure premier du nom, et certains environnements comme Death Chamber sont un régal tant ils sont travaillés (graphiquement). Ici, rien à dire, c'est bon.

Premier tournant: la bande son. C'est différent des autres opus, même de Sonic Adventure 1. Plus de vocals (niveaux de Knuckles), plus de guitares électriques (surtout les niveaux de Sonic), et souvent plus proche de la musique actuelle. On aime ou on aime moins, mais c'est indéniable que la bande son est travaillée et globalement écoutable, et que les musiques vont bien aux niveaux.

La durée de vie. Prévoyons une bonne dizaine d'heures pour finir les trois scénarios, et à peu près 8-9 fois plus pour avoir tous les emblèmes - ce qui n'est pas indispensable, mais qui permet de débloquer "Green Hill" en 3D... c'est plutôt pas mal, surtout que c'est le genre de jeu qu'on retâte pour faire certains niveaux en particulier. Pas mal, même pour les joueurs occasionnels, donc.
Cela dit, la durée de vie "Emblèmes" a été artificiellement surboostée par l'élevage de Chao. Dix emblèmes (1/18) pour jouer aux tamagochi, ça énerve. Surtout quand on doit trimballer sa bestiole dans sa VMU qui fait planter la sauvegarde quand la VMU n'a plus de piles pendant qu'on joue avec le Chao. Arghhh. (problème partiellement résolu avec SA2:Battle)

Le mode de jeu 2J est sommaire (problème résolu dans SA2:Battle), mais plutôt sympa. Ils ont même prévu des courses de Kart (3 courses: c'est juste un bonus). C'est dommage qu'on ne puisse jouer qu'un nombre réduit de niveaux à 2, mais on peut faire les 3 modes de jeu. Les meubles sont sauvés.

Maintenant, on arrive dans les points vraiment contestables.

Le scénario. Bon. Il a le mérite d'être plutôt travaillé: SA2 propose une histoire claire, qu'on découvre en jouant, avec des cinématiques, au contraire de tous les autres opus Sonic, à l'exception de Sonic Adventure 1. En plus, on peut le voir sous deux angles (les zentils :) et les messants :( ), ce qui mènera de toute façon à la même fin.
Ca, c'est les points objectifs. Je reviendrais sur le scénario par la suite.

Pour finir dans les points objectifs, voici un point noir indiscutable du jeu: la maniabilité. On se rend assez vite compte que... c'est pas ça. La caméra est, par moments, encore pire que celle de Sonic Adventure 1, c'est-à-dire... imblairable. On se retrouve parfois avec une vue du niveau de dessous (imaginez que le monde se résume à une gigantesque plate-forme volante et placez une caméra en dessous). Bon, d'accord. Globalement, elle ne suit pas trop mal le personnage... GLOBALEMENT.
Pour Sonic et Shadow, nous avons droit à de nouveaux mouvements. La Balle-rebond de Sonic n'est pas gênante en soi, mais il en va autrement du "Somersaut", véritable handicap à "Spin Dash" et "Light Dash", parfois tueur de joueurs, souvent ralentisseur. Par dessus tout, ce mouvement est pratiquement inutile: il ne sert que lors de passages spécifiques du jeu (passer sous un muret...) dont on se serait bien passé !
La maniabilité de Tails/Eggman est globalement correcte (bien que le Coup de poing/Coup d'hélice , bien que délirant, ne soit pas très utile), et celle de Knuckles/Rouge est bonne. Si on excepte la caméra, bien sûr...
(problème pas du tout résolu dans SA2:Battle, puisqu'on a mainenant le droit au "Bug du bouton A")

__________________________________________

Voilà. Ca, c'était la review pour savoir si vous alliez acheter le jeu d'occase, et pour savoir ce que le jeu a dans le ventre.
Passons aux points plus subjectifs du jeu (mais on reste dans le jeu !), qui concernent plus les initiés au monde de Sonic, ou les joueurs désireux d'approfondir le jeu...

Ce qui dérange, c'est que le scénario est, selon certaines critiques, plus mature. Selon moi, on se rapproche dramatiquement d'un film d'action Hollywoodien, à la "Independance Day" ou "Armageddon". Je crois que l'apparition de Rouge et de Shadow n'y sont pas pour rien (la "femme" fatale espion et le grand dur épris de vengance qui n'a pas un mauvais fond sont des personnages plutôt présents dans certains films).

On perd un peu de la "fraîcheur" de l'univers Sonic. C'est aussi une des premières fois où la mort est clairement évoquée dans un "Sonic": même dans Sonic Adventure 1, l'extermination des échidnés par Chaos est très subjective; là, on a affaire à Eggman qui a clairement l'intention de tuer Sonic, à Shadow qui est censé mourir, à la Terre qui manque d'exploser... D'autre part, les humains, qui ne font que figuration dans Sonic Adventure 1, ont une part plus importante ici, avec le président, Gérald, le G.U.N, etc...
Alors, est-ce un mal? En tout cas, c'est un changement. Je le trouve assez mal fait, trop radical, et trop "dramatique" (dans tous les sens du terme).

En ce qui concerne le rôle des personnages: un par un:
-Sonic: il est devenu top-fashion avec ses grind de ouf. Le "Sonic" de SA2 est plus aggressif, plus proche d'un esprit "jeune" comme un skater de New York. Il fait des figures en dévallant la ville en snow ("Yeah!"), il dit de belles phrases quand il est sur le point de mourir. En bref, le personnage a changé, est devenu plus "rebellz". J'ai dressé un portrait plutôt négatif, mais il y a clairement un changement...

-Tails: C'est un peu bête de tomber à cause d'un robot delamortquitue quand on sait voler ! La Sonic Team a fait ça pour équilibrer le Gameplay avec Eggman, et Tails est, par définition, un mécano qui sait bien se servir d'armes à feu (il suffit de voir le Tornado dans "Sky Chase" - SA1), mais ça dérange un peu de voir un petit renard orange crée dans la miévrie dans un mecha destructeur qui écrase les bagnoles de "Mission Street".

-Knuckles: Pas trop dénaturé. A l'exception des lunettes de soleil et des couplets de rap des niveaux, mais ça, ça change rien au personnage, et puis les musiques des niveaux sont plutôt chouettes.

-Eggman: On peut jouer Eggman! C'est chouette pour les vieux fans qui s'éclataient avec les véhicules tordus du doc'. En plus, ça donne une certaine profondeur au personnage, qui joue d'ailleurs bien son rôle de méchant.
Petit hic: on n'a que le mecha jumeau du Tornado3 de Tails. On ne voit rien d'autre, excepté l'Egg Golem, mais bon...

Quand aux deux petits nouveaux, Rouge et Shadow, il n'y a pas grand chose à dire par rapport à Sonic Adventure 2: ils jouent bien leur rôle, bien que celui de Shadow soit quand même très stéréotypé. Quand à ce qu'ils deviennent par la suite, ce n'est pas le but de la review.

Et puis, on regrette un peu la folie des ennemis antérieurs: maintenant, on a des cubes tout moches estampillés G.U.N. Han...

Et puis, tant qu'on y est, certains emblèmes sont véritablement lourds à obtenir ("Rang A" pour Rouge avec les courses de Kart, ou certains Chao cachés, ou le mode difficile de Egg Quarters...).
__________________________________________

Note finale: grande hésitation entre 3/6 et 4/6. Je pense cependant qu'objectivement, SA2 mérite 4/6, car c'est un jeu de bonne facture, travaillé, avec de bons graphismes, une bonne bande son, une maniabilité presque acceptable, un scénario... présent, mais plein de petits défauts qui irritent: bugs de caméra, trous sans fond au plein milieu d'une ville (?!!??!), ennemis moches (G.U.N oblige), trucs relous en vrac (bugs bizarres dans Crazy Gadget/Final Chase/etc... de temps en temps) et Chao...