Maria_R
27.02.2006
Scénario: Une fois de plus une banale Chaos Emerald est une excuse pour amener 3 nouveaux personnages. Mais qu'est-ce que ces trois volatiles apportent à l'histoire? L'introduction d'une nouvelle légende du mythe Sonic.

En effet, Tails raconte que les Babylon étaient une grande lignée de voleurs qui a presque entièrement disparue aujourd'hui (ça nous rapelle pas SA1 ça? T_T) et qui maîtrisaient comme des Dieux les planches de surfs volantes (OMG).

Bon un scénario pas piqué des vers, mais c'est un jeu de course tout de même...

Niveaux: Les niveaux en gros de sont des clins d'oeil à Heroes, à SA2 et à Shadow (oui! oui!). Donc en parcourant les circuits, vous aurez l'impression de refaire ces trois jeux. Mais bon on ne peut pas réinventer la roue.

Gameplay: À mon TRÈS TRÈS TRÈS grand soulagement, aucun gameplay Shadowesque dans Riderz, bien entendu il y a une période d'adaptation, mais le tout s'apprend très vite.

Le clé est d'appuyer sur les bons boutons au bon moment (Re4 pawaaa!) Pour effectuer des attaques, accélérer, etc.

Graphiques: Sonic et ses amis ont un design encore plus ''ado'', Tails et Amy ont la même frange, mais honnêtement cela rend bien, c'est dans la thématique du jeu. Les cinéatiques faites avec le moteur du jeu sont 30 000 fois plus belles que celles de Sado, ce qui fait le plus grand bien.

Knuckles est cependant très... euh... pas très beau... mais bon.

Bande son: Étrange, mais avec tout ce qui se passe durant la course, je ne porte JAMAIS attention à la musique. Et bonne nouvelle, les bruitages énervants à la Sonic Rush (les Yeah! abusifs) sont absent.

En effet, le personnage ne parle que lorsqu'il attaque ou dépasse un adversaire, ce qui amplement suffisant.

Donc conclusion: Riders n'est ni un jeu merveilleux ou merdique, il est acceptable. Divertissant, mais on s'en lasse assez vite. C'est le genre de jeu qui est plus amusant à plusieurs que seul.

Sonic est meilleur sur pattes que sur une planche de surf à mon avis...