Avis de la presse

17/20
Le miracle sera donc venu des étoiles. Les programmeurs ont enfin réussi à redorer le blason d’un des plus grands personnages de l’Histoire du jeu vidéo ! Le précédent opus se dirigeait vers la bonne voie. Cette fois-ci, on ne s’y dirige plus, on y est enfin ! Sonic Colours mérite votre investissement si vous aimez le jeu vidéo pur et dur. La tornade bleue ne va pas passer inaperçue. En substance, L’un des meilleurs -et rares- jeux de plates-formes de ces dernières années… avec les Super Mario Galaxy, toutes consoles confondues. Plus la peine de faire de plans sur la comète, Sonic a enfin repris du poil de la bête. Plaisir de te revoir, vieux ! Lire la critique complète
8/10
Ne tournons pas autour du pot, Sonic Colours est le meilleur épisode 3D que l’on ait vu dans la série depuis bien longtemps. Techniquement impeccable, le jeu offre une vitesse décoiffante et des passages à grands spectacles se parcourant avec une aisance déconcertante grâce à une caméra et une prise en main tout simplement exceptionnelles. Les Whisps se permettent même d’apporter un peu de profondeur au jeu, même si pour le coup, on aurait aimé devoir les solliciter un poil plus. Peut-être dans une suite qu’on espère aussi réussie. Lire la critique complète
8/10
Réjouissons-nous : le pas timide de la Sonic Team vis-à-vis de son titre n’est pas celui sur lequel se règle le fougueux hérisson dans ce Sonic Colours à la fois très beau et aux mécaniques raffinées. Les quelques approximations qui subsistent dans le réglage de la jouabilité et la personnalité un peu effacée de ce titre ne suffisent pas à ternir notre enthousiasme, tant le game design s’avère satisfaisant au final. Ressourcé aux meilleures influences, il s’invente une structure inédite articulant les deux approches du genre plateforme entre vitesse et exploration posée, et s’offre ainsi un nouveau départ plein de promesses pour le futur. Lire la critique complète
16/20
Si Sonic The Hedgehog 4 ne vous a pas convaincu ou vous a laissé sur votre faim, Sonic Colours devrait lui répondre aux attentes des fans qui désirent plus qu’une espèce de remake HD. Sans être profondément innovant, Sonic Colours jouit de bonnes trouvailles et d’un mélange réussi entre la 3D et la 2D. On ne retrouve peut-être pas encore le grand Sonic mais on s’y rapproche, incontestablement. Lire la critique complète
4/5
Pas de chichis : Sonic Colours est le meilleur Sonic 3D depuis les épisodes Adventure sur Dreamcast. Beau, bénéficiant d'une mise en scène, d'un gameplay et d'un level design spectaculaires, Sonic Colours relance le hérisson bleu dans la bonne voie. La Sonic Team a su habilement s'inspirer du plombier bedonnant de chez Nintendo pour redonner de l'élan à son hérisson et c'est avec une grande joie que nous retrouvons Sonic au meilleur de sa forme ! Lire la critique complète
6/10
En revenant à la plate-forme pure et dure, Sonic nous fait oublier sa dernière mésaventure avec le Chevalier Noir. Dynamique, efficace et énergique, le gameplay de Colours s'est enrichi de quelques transformations qui permettent d'appréhender différemment le level design de la série et d'explorer davantage les niveaux, ce dont on n'était pas forcément habitué avec Sonic. Si les phases 3D et 2D se succèdent toujours avec fluidité, on regrette toutefois que le hérisson ne soit pas toujours bien maniable dans les passages en 3D. Coloré et détaillé, le jeu brille par ses graphismes de qualité et son level design globalement bien ficelé malgré quelques approximations. Sans être exceptionnel au point de ramener le hérisson au panthéon des héros des jeux de plates-formes, Sonic Colours est néanmoins un titre sympathique qui manque peut-être juste un peu d'originalité et de substance. Lire la critique complète
16/20
Sonic revient, et il a retrouvé sa forme d'antan ! Les petits errements du gameplay dans les phases 3D et le manque d'utilisation des nouveautés introduites ne suffisent pas à ternir l'ambiance qui se dégage du soft. Varié, visuellement très joli et fluide, Sonic Colours offre une expérience faisant enfin écho aux anciens titres de la série, tout en brillant également par les innovations qu'il propose. Lire la critique complète